Un couple d'artistes.

Louise Greener, un style

LOUISE GREENER : L’ART DE SAVOIR DONNER.

 

GENEREUSE : elle est généreuse dans sa vie comme dans sa forme d’expression puisque dès qu’elle s’attaque à la conception d’une œuvre, elle se moque des modes.

 

Son plaisir est de peindre sur de grands formats le plus souvent possible fin de pouvoir laisser la place à ses sujets préférés occuper le maximum d’espace : les fleurs, les oiseaux, parfois les paysages ou des félins. Elle recherche constamment la lumière pour que son œuvre s’anime et accroche l’œil des admirateurs, de plus sa palette chaude habille merveilleusement bien sa toile et sert admirablement son expression très proche du réalisme.

 

Lorsque son choix se porte sur un de ces éléments favoris, elle y consacre tant de passion qu’il devient l’élément qui monopolisera toute son attention, ne permettant pas d’intrusions diverses. Son temps ne comptera plus, seule dans son univers elle laissera se développer son œuvre de manière que sa toile lui échappe pour vivre son propre rôle et s’en aller à la conquête de sa destinée. Croyez bien que devant une telle débauche d’une personne humble devant son travail cela demande de savoir donner sans jamais compter.

 

ORGANISEE : il vous suffit de remarquer chaque mise en plage pour comprendre qu’aucun détail n’est laissé à l’improvisation. Sa mise en scène sur fond uni ou bicolore relève d’un grand art car il faut posséder une certaine maîtrise pour se permettre de choisir ses couleurs de bases pour, ensuite à la manière d’un scientifique, s’exprimer avec précision et nous offrir le fruit de son inspiration du moment. Un rapace ou une orchidée devienne plus authentique que nature. Sa force d’observation, sa connaissance de la faune animale ou florale n’est plus à démontrer. Lorsqu’elle consent à violer sa modestie légendaire vous comprenez très vite que vous êtes en compagnie d’une spécialiste et que son œuvre est le fruit d’une importante recherche.

 

Il faut savoir que le choix des animaux comme des fleurs est dès plus délicats car il faut avoir un graphisme irréprochable et surtout pour les animaux un esprit de synthèse aiguisé si l’artiste espère réaliser une œuvre sans pour cela sombrer dans l’anecdotique.

 

Je n’ai abordé que le côté technique de l’expression de l’œuvre de Louise GREENER mais le plus important encore est le dialogue qui s’ouvre entre un admirateur et un tableau tout d’un coup l’ensemble de sa création possède ce petit trait de génie qui surgit : elle n’est pas simplement celle d’un peintre mais également d’une conteuse qui partage le début d’une histoire et par magie elle continue à se dérouler tout simplement dans notre subconscient. Là, le véritable talent de l’artiste s’impose puisque dans chaque œuvre l’âme d’une personne généreuse à souhait apparaît et nous comble par sa richesse de dépaysement et d’amour.

 

Christian GRENTE, Ami du couple, Louise GREENER et Lucien DEMOUGE,

Journaliste, Critique d’Art, Poète, Sociétaire de la société des Gents de Lettres de France,

Membre de la Société Civile des Auteurs Multimédia. (Article rédigé en 1999)


Copyright © 2013. By my self.